1ers résultats Carto Silice

L’OPPBTP publie les résultats de son étude préliminaire portant sur l’émission des poussières de silice cristalline lors d’opérations de BTP en France.

Depuis le 1er janvier 2021 les poussières de silice cristalline issues de procédés de travail sont reconnues comme cancérogènes par la règlementation française.

Les mesures concernent également les poussières alvéolaires et les poussières inhalables.

En première approche, les résultats confirment les mesures réalisées à l’étranger dans ce domaine, à savoir qu’en l’absence de moyens de protection collective (MPC), soit par humidification soit par aspiration à la source, il n’est pas possible de travailler en sécurité avec des procédés produisant des poussières de silice cristalline.

La prévention des maladies dues à la silice cristalline passera par une évolution des techniques de travail et l’adaptation des MPC, voire dans certains cas, le recours à des protections respiratoires, en fonction de l’évolution future des valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP).

Voir le rapport

Revoir notre webinaire sur la silice cristalline

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.