Délai de recyclage dépassé : pas d’inquiétude à avoir

L’arrêt des activités de formation professionnelle pose le problème du délai à respecter pour les recyclages tant en SS3 qu’en SS4.

Nous relayons ci-dessous la position de la DGT, qui, sans surprise, considère la situation actuelle comme une raison valable de prolonger le délai jusqu’à l’issue de la période de confinement.

CEFASC ENVIRONNEMENT proposera un nouveau calendrier en conséquence dès que cela sera rendu possible, avec bien entendu priorité aux candidats déjà inscrits sur les sessions reportées.

 

De : LESTERPT, Sylvie (DGT)
Objet : report des formations de recyclage SS3 et SS4

bonjour,

la DGT a été à plusieurs reprises interrogée par des organismes de formation  à la prévention, qu’ils soient SS3 ou SS4, sur la possibilité de reporter les formation de recyclage à l’issue de la période de confinement sanitaire en cours.

En conséquence, je vous remercie de bien vouloir diffuser auprès de vos certifiés et des comités de certification, le rappel de la position pragmatique qui est celle de la DGT depuis 2014.
Le report du recyclage a une date ultérieure est bien évidemment possible dans le contexte sanitaire actuel. Cette position sera également diffusée via le Questions – Réponses du Ministère du travail qui est en cours d’actualisation.

bien cordialement

Sylvie Lesterpt

 

« les formations de  recyclage prévues par l’article 5 de l’arrêté du 23 février 2012, qu’il s’agisse du 1er recyclage à  6 mois ou du recyclage à 3 ans, répondent à un objectif pédagogique de rappel des bonnes pratiques de prévention apprises lors de la formation préalable.

Le décalage de quelques semaines de la formation de recyclage n’est pas contraire aux dispositions précitées et la recevabilité des motifs invoqués doit être appréciée au cas par cas par l’organisme de formation au regard de l’esprit du texte tel que rappelé précédemment (arrêt de travail, absence pour congés, panne de voiture, obsèques, congé de paternité, perte d’emploi,…).

Par ailleurs, ces dispositions doivent  être mises en perspective avec celles de l’article 7 dudit arrêté qui prévoient le maintien de la validité de la formation suivie, dans une limite de 12 mois en cas d’arrêt de pratique prolongée (accident de travail maladie, chômage, formation,…).

En tout état de cause, il convient que le travailleur soit inscrit le plus rapidement possible à une formation de recyclage. Dès lors, il n’y a pas lieu pour la DGT ou les inspecteurs du travail d’ accorder de dérogation, laquelle constituerait une décision administrative, qui au demeurant n’est pas prévue par l’arrêté du 23 février 2012. Il  appartient ainsi à l’organisme de formation concerné d’apprécier la situation d’espèce au regard des paramètres précédemment rappelés ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.