Scol@miante intègre les MPC du processus

Voilà une bonne nouvelle pour qui veut définir un nouveau processus amiante. En plus du couple technique-matériau, il est maintenant enfin possible d’indiquer dans l’outil Sco@miante les moyens de protection collective du processus envisagé.

Certains résultats semblent parfois encore surprenants quand on veut évaluer l’effet de telle ou telle technique de limitation des poussières, mais on peut supposer que la pertinence des résultats va s’améliorer avec l’enrichissement de la base de données de mesures.

Scol@miante devrait ainsi permettre de mettre en valeur le bénéfice à attendre des techniques d’abattage à la source et d’éviter certaines pratiques de retrait trop émissives.

Lien pour utiliser scol@miante

3 thoughts on “Scol@miante intègre les MPC du processus

  1. Romaric PELESZEZAK

    octobre 10, 2018 at 4:50

    Bonjour,

    Merci à vous pour cette alerte.

    Effectivement, il y a encore des incohérences et pas des moindres, soulevant la dangerosité de ce système imposé et référant obligatoire aujourd’hui pour une entreprise mettant en oeuvre pour la première fois son processus :

    Simulation du retrait d’un joint domestique ou industriel par découpage avec outil manuel sans humidification et sans aspiration = 86 F/L

    Simulation du retrait d’un joint domestique ou industriel par découpage avec outil manuel sans humidification et avec aspiration = 1424 F/L

    Cet outil est inadapté (surévaluation des empoussièrements depuis sa mise en place) aujourd’hui encore.

    Un simple contrôle préalable à sa diffusion par des utilisateurs permettrait d’éviter ce genre de chose, mais ce contrôle est bien entendu exigé des entreprises réalisatrices de travaux et non des personnes réfléchissant à la mise en place de ces exigences.

    Amicalement,

    Romaric, 10 ans de désamiantage plus tard c’est de pire en pire.

  2. GOUBET

    octobre 10, 2018 at 5:13

    il faut aussi voir la fiabilité de la base de données, l’échelle est toujours faible, il y a seulement le couple matériaux et techniques, pour les MPC , il sont rarement annoncés, depuis plusieurs années cette base n’a géré évolué, et surtout en SS4, on se demande pourquoi les données avec un empoussiement à 0 fibre ne sont pas mises…

  3. ALEXIS OBITZ

    octobre 10, 2018 at 6:08

    Certains pourraient dirent « c’est pas trop tôt », d’autres « enfin voilà une évolution ».
    Je suis entre 2. Ravie que la base évolue, mais sur ma faim quant à la cohérence de leur base de données de résultats. Je rejoins les commentaires précédents sur cet aspect. En conclusion, toute évolution est bienvenue et doit être pirse en tant que tel; mais que le chemin à parcourir parait encore excessivement long pour atteindre un référentiel digne de ce nom.

Répondre à ALEXIS OBITZ Annuler la réponse.

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>