Campagne CARTO Amiante, acte 2

Le deuxième rapport CARTO Amiante vient de paraître. Il présente de nouveaux résultats dans le cadre de la campagne de mesurages de l’empoussièrement lors d’interventions sur l’amiante (sous-section 4).

Ces résultats consacrent l’intérêt d’utiliser du gel hydrique pour le piégeage des fibres d’amiante produites par l’altération mécanique des MCA, ainsi que la nécessité de mouiller les matériaux avant de percer, couper ou gratter sous aspiration à la source. En toute logique, il apparaît nécessaire dans le cas d’une aspiration à la source, que le point d’émission soit recouvert d’un capotage permettant une mise en dépression du volume pollué, l’aspiration à l’aide d’une simple tuyau n’ayant pas d’effet à distance.

Si une majorité des résultats se révèlent au dessous du seuil de 5 fibres par litre, à partir duquel les protections respiratoires sont rendues obligatoires par la réglementation française, il est regrettable qu’aucune explication ne soit donnée sur les circonstances dans lesquelles ce seuil a parfois été dépassé. Dans le doute il convient de recourir systématiquement à des EPI adaptés.

Pour rester à coup sûr au dessous du seuil de 5 fibres par litre il serait intéressant, dans la suite de la campagne, de combiner à la fois l’aspiration à la source et la brumisation., notamment dans le cas de matériaux en mauvais état.

Voir le rapport rapport_carto_amiante_vfinale

Une réflexion au sujet de « Campagne CARTO Amiante, acte 2 »

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>