Exigence Amiante N°14 : le pavé dans la mare du niveau 1.

ExigenceAmiante15

Le dernier numéro d’Exigence Amiante, publié par le Syrta, a été largement diffusé au dernier salon des professionnels de l’amiante lors d’une conférence, dans une salle archi-comble, intitulée « Chantier Niveau 1 : attention danger ! »

Le Syndicat fait le constat que d’après les résultats de la base de données Scola, qui regroupe les niveaux d’empoussièrement obtenus sur opérateur par type de technique et de matériaux/produits, moins de 10% des processus génèrent un empoussièrement de niveau 1. Par ailleurs, il semblerait que paradoxalement la très grande majorité des chantiers de retrait d’amiante déclarés aux certificateurs soient réalisés en niveau 1.

Il est vrai que la base Scola ne rend pas compte de l’utilisation des moyens de protection collective et qu’on ne peut pas directement comparer des couples Technique-Matériau/Produit et et des processus mis en oeuvre. Cette approximation ne saurait cependant à elle seule expliquer l’écart ci-dessus, et le magazine envisage quatre autres pistes pour expliquer le nombre très important de chantiers traités en niveau 1, … et conclure que le système ne fonctionne pas :

– Y’ avait-il de l’amiante dans le matériau testé lors de la validation du processus ?

– Le prélèvement a-t-il été réalisé en situation significative d’exposition ?

– La stratégie de prélèvement est-elle adaptée ?

– Ne faut-il pas anticiper le risque de dépassement du niveau d’empoussièrement validé ?

En conclusion, Le Syrta, par la voix de son président, donne des préconisations « dictées par la rigueur d’application des principes de prévention dans la mise en oeuvre technique, mais aussi par le souci permanent du SYRTA d’aider les entreprises de retrait à sécuriser leur activité, à garantir leur pérennité et à éviter des mises en cause de leurs responsables ».

Encore un thème à approfondir aux prochaines rencontres de la prévention amiante.

 

 

Une réflexion au sujet de « Exigence Amiante N°14 : le pavé dans la mare du niveau 1. »

  1. goubet

    septembre 26, 2018 at 3:28

    plusieurs pistes: les diagnostics , sont il fait avec tout leur sérieux , sont il bien lu et compris ?

    l’amélioration des MPC dans le processus n’est pas prise en compte dans les bases,
    les valeurs 0 dans les bases sont il pris en compte ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>