L’amiante : un coût sanitaire et social exorbitant

Le coût des maladies de l’amiante représente chaque année en France environ 80% du budget de la branche professionnelle de la caisse d’assurance maladie, alimenté par les cotisations des entreprises.

Compte tenu des effets tardifs de l’amiante et de la méconnaissance, par le passé, des situations à risque d’exposition, le lien entre l’apparition d’une maladie avec une exposition passée n’est pas facile à établir. Les scientifiques considèrent que le nombre réels de malades de l’amiante est très supérieur au nombre des cas réellement déclarés comme d’origine professionnelle.

Il n’y a pas de concentration d’amiante dans l’air au dessous de laquelle il ne serait plus dangereux de respirer ces fibres. Toute exposition doit être donc évitée ou réduite au minimum à l’aide des meilleures techniques de prévention disponibles.

En aucun cas il ne faut dépasser la valeur limite d’exposition professionnelle de 10 Fibres d’amiante par litre d’air en moyenne sur une journée de travail. En cas de contrôle ou de litige, des preuves apportées par l’employeur devront permettre d’établir avec certitude que cette valeur, sauf incident, n’a pas été dépassée.

Les cancers dus à l’amiante sont incurables, et toute personne exposée à une période donnée de sa vie présente un risque de maladie pour le restant de son existence. En effet, l’amiante n’est pas éliminé par les défenses de notre organisme, et persiste dans nos poumons et d’autres organes vers lesquels il peut migrer et déclencher d’autres types de cancers.

Si les professionnels sont les plus touchés, occuper un bâtiment dans lequel des matériaux se dégradent et libèrent des fibres d’amiante invisibles dans l’air peut également s’avérer mortel. C’est pourquoi la réglementation oblige les propriétaires à rechercher la présence de certains matériaux contenant de l’amiante dans leurs bâtiments et, le cas échéant, à en informer les occupants. Dans certains cas, si les matériaux sont en mauvais état, le propriétaire est obligé de réaliser des travaux.

Dans une moindre mesure, la présence de matériaux dégradés en extérieur peut également causer des maladies de l’amiante, principalement en zone urbaine.

Retour

2 thoughts on “L’amiante : un coût sanitaire et social exorbitant

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>